Connaissez-vous les Dapplayers ? – David J. Martin – Medium

0 48


Les joueurs qui ont investi la blockchain avaient besoin d’un nom…

Comme les nouveaux continents, les nouvelles technologies ont parfois besoin de nouveaux noms: c’est ce que nous avons compris, mon partenaire Mehdi Brun et moi, en scrutant les statistiques de notre Ðapp ruletka.io afin de comprendre qui étaient nos utilisateurs.

Une Ðapp, comme vous le savez peut-être (ou non), est une application décentralisée. Cela signifie que son code n’est hébergé nulle part en particulier (pas sur les serveurs de Facebook ou d’Amazon, par exemple) mais un peu partout sur une blockchain (Ethereum, 90% du temps). Et dernièrement, les Ðapps ont suscitées énormément d’excitation, notamment celles concernant les jeux activés par des smart contract en open source (comprendre: chacun peut lire les règles, en contrôler la sincérité et, par-dessus tout, vérifier qu’elles sont immuables — unstoppable selon le jargon Ethereum).

Cela étant dit, si l’on veut comprendre ce qui se passe dans cet écosystème, il faut commencer par admettre une cruelle réalité: la plupart des gens qui parlent de blockchain et de Ðapps ne comprennent absolument pas de quoi ils parlent; ils ne savent tout simplement pas qu’il n’y a pas une blockchain mais plusieurs blockchains; ils ne savent pas lire un smart contrat ; les détenteurs de token ERC20 ne savent pas forcément comment utiliser Metamask — et certains pensent que Mist est un jeu genre D&D. Encore plus inquiétant: les crypto-spécialistes autoproclamés qui paradent sur LinkedIn et autres Twitter ignorent souvent comment interagir correctement avec une Ðapp…

Lorsque nous avons lancé ruletka.io, nous savions pertinemment que nous nous attaquions à un petit marché, voire à un marché miniscule. Mais à quel point exactement?

L’évaluation est malaisée. Depuis le début de la crypto-dépression amorcée ce printemps, de nombreux utilisateurs ont tout simplement disparu. Si nous prenons le top 10 mondial des jeux de hasard, il y a actuellement un agrégat de 2000 à 3000 joueurs maximum sur la planète. C’est peu. Mais si vous tenez compte du fait que les deux tiers d’entre eux sont engagés dans des exit scams soit-disant ludiques et consensuels, cela nous laisse moins de 1000 utilisateurs actifs par jour (DAU) sur les cinq continents. Et comme beaucoup de ces joueurs jouent à plusieurs Ðapps différentes, le total réel pourrait être encore plus bas.

À ce point, fatigué d’utiliser des périphrases, j’ai suggéré un nom pour désigner chaque membre de cette tribu aussi avant-gardiste que microscopique: Dapplayer.

Evident, non? Eh bien non. Apparemment, jusqu’à présent, il n’y avait pas de créature connue sous le nom de Dapplayer sur Google.

Voilà qui restait à ajouter au dico. C’est fait, poursuivons notre petite enquête…

Comment pourrions-nous estimer avec précision le nombre de ces Dapplayers? Facile, allez-vous répondre: sur la blockchain Ethereum, le registre est clair comme de l’eau de roche. Ainsi, chaque fois qu’un 0x… accomplit une action (achat, vente, transfert, confirmation, etc.), on en voit la trace dans le ledger — et on peut bien sûr «écouter» cette activité et traiter ces données en temps réel. C’est ce que font les annuaires de Ðapps tels que statesofthedapps.

Mais ce n’est hélas pas si simple…

Si un Dapplayer équivaut à une adresse 0x… qu’en est-il de ceux utilisant plusieurs adresses? Moi-même, j’en ai quatre: une pour le stockage de mes ETH (inutile d’envisager de me kidnapper, j’en ai fort peu…), une pour les revenus des contrats que nous exécutons, une pour jouer — et une dernière (vide) lorsque je teste des Dapps ou des «sites Web révolutionnaires» recourant au Web3 pour vérifier si vous êtes éligible à leurs services blockchain. Si je joue avec mes adresses #2 et #3, serais-je comptabilisé comme deux Dapplayers?

Oui.

Problématique, non?

Nous sommes donc allés plus loin: nous avons soigneusement vérifié les adresses des joueurs de l’une des Ðapps les mieux classées, et devinez ce que nous avons trouvé: la plupart d’entre elles formaient un réseau croisé de transactions renvoyant à des adresses “mères” qui les alimentaient en ETH — augmentant ainsi leur DAU, restant ainsi tout en haut du classement, et trompant tout le monde sur leur trafic réel et leur succès…

Je suppose que je suis naïf et qu’après tout dans cet environnement propice aux arnaques, c’est un moindre mal — des entrepreneurs créent de faux Dapplayers, empochant leur propre ETH, dupant les naïfs comme votre serviteur… Mais j’en tire une triple leçon: maintenant, les joueurs sur la blockchain ont un nom — Dapplayer — ils sont très difficiles à compter… et certains sont tout bonnement inexistant.

Mais cela n’empêchera personne de coder de nouvelles Ðapps pour les divertir, n’est-ce pas!

David J. Martin | Co-fondateur de ruletka.io

Ca sent la peur…
loading...
You might also like

Leave A Reply

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!